À chacun son printemps

printemps-269974

Outre le fait qu’il fasse très beau, c’est un beau jour de printemps pour ma pomme. J’en viendrais presque à bourgeonner. Mon projet de moyen-métrage, Manigances, vient d’obtenir un soutien à la réécriture du CNC.

Très en accord avec ce que j’écrivais l’autre jour, je ne pouvais rêver meilleure nouvelle. Je ne connais pas les membres de la commission qui a délibéré, mais je les remercie tous pour ce soutien qui tombe à point nommé, dans une période où parfois le doute pourrait facilement prendre le pas. Youpi !

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

20 commentaires pour À chacun son printemps

  1. geosophe dit :

    et même youpla 😉

  2. Philippe.sarro dit :

    Felicitations

  3. Bravo Bernard 😉 … L’essentiel est d’avoir gardé vivante, à travers les doutes et le spleen ambiant, la souche originelle d’où peuvent surgir de nouveau bourgeons.

  4. Hélène dit :

    Eh bé voilà !!!! 🙂 …..Vraiment contente pour toi, pour ton sourire retrouvé !! …Et pour la suite, qui, j’en suis sure, sera une belle réussite…
    La bise !

  5. serge barande dit :

    Très bonne nouvelle ! Balou jappe !!!
    De quoi oublier la crue et le merdier ambiant.
    Y en a qui auraient aperçu un petit bonhomme partir en courant en zigzagant d’un rendez-vous juridique, avec une ficelle à la taille et plein de gamelles tintinnabulantes accrochées après. Il aurait, dit-on, rejoint les rangs des manifestants agricoles… Mais ça, j’ai pas confirmation.
    Tu l’as pas vu toi ?

  6. Tomaticha dit :

    … »Y a d’la joie »… Plus qu’à retrousser vos manches, alors !
    Ce genre de nouvelles, ça a un goût de ponton, ça fait du bien ! Allez hop, au boulot, Bernard. 😉

  7. Lydie dit :

    Yessss… c’est parti pour des manigances !!!

    Bon bé, bourgeonne pas trop quand même, sinon tu vas faire le poirier 😉

  8. Pascale dit :

    Ici il pleut des verses !
    ça pèle un max.
    Et je bourgeonne du menton quand même.
    Les hormones sans doute !

Les commentaires sont fermés.