Ben, c’est comme ça…

FullSizeRender_2

Bon, en fait, c’est un des personnages qui peint, dans le film. Alors, forcément, on se situe entre l’art brut et Jérôme Bosch…

À part ça, j’ai enfin vu le chef-d’oeuvre de Bergman : Fanny et Alexandre.

À part ça aussi, j’ai achevé le séjour charentais par un autre enterrement.

À part ça encore, je ne suis pas allé à la manif du 31. Trop de pluie. J’irai à celle du 9 pour faire la blague des deux millions.

Allez, encore quelques peintures à faire !

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour Ben, c’est comme ça…

  1. hetre dit :

    Et moi qui m’évertuais à te chercher dans les images de la manif parisienne retransmise par la télé ! Je m’étais dit que si je ne te voyais pas c’est que tu devais être encagoulé.
    Je n’ai jamais pensé une seconde que tu avais peur de te mouiller.
    Poisson d’avril

  2. Didier Poulain dit :

    JTé méme pâs vû

  3. Hélène dit :

    Pas mal du tout, ton tableau, bravo..! ( j’aime bien la chouette…. 😉 ) Et puis, les initiales de Jérôme sont presque les mêmes que les tiennes…

  4. Lydie dit :

    Rhôô… pose tes pinceaux deux minutes, tu vas manquer le départ du marathon !
    (C’est bien de cette manif que tu parles… ?)

  5. serge barande dit :

    C’est toi qui a peint ça ??? (je te demande… because que c’est pas signé).
    Pffou… ben si t’es l’auteur… après le toubib des assurances, t’as le psy qui va venir t’enquiquiner, avec plein de questions à te poser ! Et si tu tombes sur un insatiable, t’as pas le cul sorti des ronces !
    La hulotte est mignonne, quasi grave canon ! Ses sourcils bien mis pour son « sortir du soir ». Je ne sais pas bien dans quoi tu l’as posée. Certainement une feinte de peintre, pour éviter de devoir dessiner le bas de son corps…
    Je note aussi qu’un des danseurs est comme Joly Jumper (le canasson de Luke), asexué. Ou alors, t’avais plus d’huile pour…
    La patine du fond est soignée. Et en deux tons, pour une belle profondeur.
    Y a aussi des « pommes d’amour » (sans le prix de vente).
    En revanche, l’espèce de « crapaud » en bas à droite, jamais je ne l’embrasserai. Au diable la découverte du pseudo-Prince Charmant !
    (On m’a déjà fait le coup via des urnes… !)

    Je crois (mais n’en suis pas non plus très sûr…) que Rembrandt a commencé par peindre une tête de clou de charpentier, en très-très gros plan – sûrement son côté catho…

    Alors que toi, tu donnes déjà « dans la perspective » – les horizons multiples – et la danse démembrée, et l’onirisme…
    « Pi c’est pas peint au rouleau ! », comme disait un ami mien « grand amateur de musées »…
    Non… Là… Bernard, je te sens prêt (ou quasi) à postuler pour les Beaux-Arts.
    Il y a parfois des talents qu’il ne faut pas gouacher.

    Escrime-toi donc à poursuivre !

    PS : T’aurais pu coiffer ta hulotte d’un béret !

    • Blog Blancan dit :

      Alors, pour te rassurer, si c’est bien ma pomme qui a peint le binz, c’est en copiant très approximativement un détail du jardin des délices de Jérôme Bosch. Donc, le psy, ça sera pour lui 😉

      • serge barande dit :

        Je ne suis pas rassuré puisque tu n’as fait que « copier très approximativement » Jérôme Bosch. Il reste une patine significative de toi en cette toile… au moins la part non copiée très approximativement… Fifty-fifty, donc.
        Partage d’honoraires de psy !

      • Blog Blancan dit :

        Putain, ça va encore me coûter un bras…

  6. Lydie dit :

    … mais comme t’as fait le choix de copier JB et pas un autre, le psy, c’est aussi 1/2 pour toi ! 😀

    Tu avais déjà peint avant, non ? Ça ne fait pas débutant !

    • Blog Blancan dit :

      Ce choix, je l’ai fait pour la psychologie d’un de mes personnages. C’est donc lui que je vais envoyer chez un 1/2 psy. Quant à peindre… J’aurais aimé… J’aime ça mais je n’ai qu’une vie 😉

  7. serge barande dit :

    Joli rime riche !
    Je te propose donc de conjuguer le verbe « Plaisir » à tous les Temps du Monde.
    Qu’on les invente donc ces verbes nouveaux, et leurs fameuses belles conséquences !
    Innover en cette matière, théorique et à la fois si pratique et en tout quotidien, doit être certainement salvateur…
    Ou a minima, source de plénitude… et de fait, source de créativité.
    Peint !… Tu n’as qu’une Vie. Et Gourmandise aidant…… Hé-hé……
    Peint donc, Bernard !!!… Que je regarde ce que tu peints…

    • Blog Blancan dit :

      Disons que… je ne suis pas certain que ce soit très regardable en dehors du film (c’est pour le film que je peinturlure) 😉

Les commentaires sont fermés.