Debout

chaussures-bebe-illustration-5

Vous êtes satisfaits, vous, de la démocratie représentative ? Vous pensez que les politiciens que nous élisons nous représentent vraiment ? Vous pensez qu’une fois élus ils continuent à agir pour le bien commun ? Vous ne pensez pas qu’il y a d’autres types de démocraties, plus directes, sans que les élus fassent carrière, soient possibles et souhaitables ?

Vous êtes satisfaits du fonctionnement économique de notre société ? Consommation, gaspillage, pollution, entreprises qui délocalisent, rentabilisent, productivisent toujours plus pour des conditions de travail difficiles, des salaires qui ne permettent pas forcément de finir le mois, des patrons qui empochent des milliards, un chômage important qui agit comme une menace chez ceux qui travaillent et comme une ruine pour ceux qui sont licenciés, des bénéfices cachés dans les paradis fiscaux pendant que, nous, contribuables, nous finançons directement les entreprises par le biais des cadeaux fiscaux qui leur sont fait par les gens qu’on a élus, soi-disant pour qu’ils embauchent. Ce qu’ils ne font pas.

Vous pensez qu’il est normal que les petites entreprises peinent à dépasser les trois ans d’existence ?

Vous êtes satisfaits, vous, de ce système marchand qui fait que les objets sont produits très très loin, où les gens sont mal payés, qu’ils sont conçus pour durer le moins possible pour que vous deviez en acheter de nouveaux deux ans après ? N’y a-t-il pas des choses à imaginer pour recycler davantage plutôt que produire et fabriquer toujours plus ?

Vous êtes satisfaits de l’agriculture industrielle ?

Vous êtes satisfaits des guerres qu’on attise, qui se font pour des intérêts marchands, pétroliers et qu’on renvoie les victimes en fuite chez elles ? Aucun problème de conscience ?

Vous êtes satisfaits de voir chaque année ces résultats qui montrent un tout petit nombre de familles qui accumulent l’essentiel des richesses du monde ?

La liste serait longue…

Il vous convient, ce monde ?

C’est tout ce sur quoi réfléchissent ces gens qui restent debout la nuit sur les places, entourés de cars de flics.

Peut-être pensez vous que tout cela est la faute des assistés, des fainéants, des étrangers (surtout les arabes), des gauchistes, des pauvres en général qui vous pourrissent soi-disant la vie. C’est une façon de voir sans doute un peu biaisée devant tant d’évidences. Vous pensez qu’il est vain de se battre contre la marche du monde. Alors vous vous asseyez dans le fauteuil du salon, sur le tabouret de la cuisine, la chaise de l’ordi quand d’autres ont l’arrogance d’essayer de changer. Pour vous donner raison, on va vous montrer des poubelles en feu, des jets de projectiles sur les forces de l’ordre et tout va rentrer dans l’ordre. Cet ordre qui convient parfaitement à ceux qui en profitent.

Je vois déjà le sourcils qui se dresse chez ceux qui commencent à penser « mais quel angélisme ! Il va défendre les terroristes, tant qu’il y est ! ».  Non. Pas de pitié pour les semeurs de mort ! Mais à la différence des sourcilleurs, je pense qu’en agissant sur les causes des injustices du monde, on éliminera aussi le terreau de ces monstres. Parce que, pour ceux qui sont debout, les réponses ne sont pas dans la kalach mais dans la parole et dans des actes de vie. Il ne s’agit pas de mettre à terre, mais de faire se lever.

Avez-vous remarqué la fierté d’un bébé quand, pour la première fois, il tient debout sur ses jambes, tout juste aidé par les mains de ses parents. Il a l’air de manifester à ceux qui le regardent le bonheur d’être enfin des nôtres. Debout.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour Debout

  1. Lydie dit :

    Comment peut-on demeurer debout le jour et la nuit ?

  2. Lydie dit :

    Les vraies actions efficaces ne sont-elles pas quotidiennes, petites, lassantes, sans éclat… ?

    Beaucoup, je pense, partent en « révolte organisée » comme on se gratte après la piqûre d’un moustique… puis s’en fichent complètement le reste du temps.
    Il n’y a pas assez de gens sincères…

  3. serge barande dit :

    Chapeau bas, Garçon ! Pour le très grand essentiel livré dans ton post. Que je partage bien évidemment. N’en déplaise à quiconque.
    Certains bilans et certaines vérités sont toujours bien utiles à être réinscrits… rappelés, voire assénés.
    L’Oubli menace chacun d’entre nous, quoique l’on milite et quels que soient nos engagements personnels.
    Et en ceux-ci, nous avons le grand devoir humaniste et sociétal de rester debout, nuit et jour, les deux poings tendus vers le ciel.
    Sinon, un beau jour, le gosse en photo (celui de ta métaphore globale)… ben ses poings tendus vers le ciel auront la pertinence d’un majeur dressé vers nos mauvais horizons, alimentant déjà le débat de nos manquements en la construction de sa future vie…
    Gaffe à nos Gosses !

  4. Survol pertinent, concis et éclatant d’une actualité tristement vomitive et révoltante …
    Sur un plan purement politique, Hollande a au moins un mérite, celui d’avoir définitivement démontré l’inutilité des élections présidentielles françaises. Les grandes décisions sont prises ailleurs, de l’autre côté de l’Atlantique puis transmises à Bruxelles où elles seront diffusées pour application immédiate.
    Nous vivons dans l’illusion démocratique, dans un théâtre d’ombres platoniciennes. Ce que nous voyons dans les médias n’est pas la réalité.
    La réalité, c’est le chômage de masse, la perte de souveraineté des nations au profit des riches actionnaires des multinationales et des financiers hors d’atteinte des lois nationales.
    La réalité ce sont les guerres asymétriques que mène les USA pour maintenir et développer son hégémonie mondiale et affaiblir ses opposants, notamment les BRICS et leurs alliés, comme l’Iran et le Venezuela.
    La réalité est que ces guerres ont causé le terrorisme, les bombes humaines, armes des faibles face à la puissance des forts, et que ce terrorisme est utilisé pour restreindre encore les libertés des peuples.
    La réalité est que nos hommes politiques sont les complices actifs et volontaires de cette boucherie menée depuis les années 70 contre les peuples, qu’ils se sont vendus à des intérêts étrangers.
    La réalité est que nous sommes manipulés et aveuglés par la propagande massive des médias dominants…. Et j’en passe tristement ….
    La conclusion de ton article constitue la plus belle réponse qui soit et l’espoir en lequel il ne faille jamais renoncer … « L’enfant, ce père de l’homme » … Belle soirée à toi et à tes proches chers, Bernard 😉

Les commentaires sont fermés.