Mes motivations

df38338998-32223-47

Pourquoi j’écris un article de blog ? Qu’est-ce qui, à un moment donné, me pousse à me jeter sur le clavier ? Parfois, c’est une nécessité. Un besoin impérieux de dire ce qui me chiffonne dans la marche du monde (non pas comme celui qui sait mieux que les autres, mais comme un grain de sable qui ne tient pas à abandonner son point de vue), ou bien l’envie de partager les bonnes nouvelles de mon métier. Pour ce qui est des raisons profondes qui motivent une écriture qui peut (à juste titre sans doute) sembler nombriliste, je m’en fous désormais. On agace toujours quelqu’un. Alors…

Mais aujourd’hui, cet article je l’écris dans des conditions totalement idiotes. Nous allons bientôt déménager. De fait, j’avais pensé à cet instant commencer à faire un carton, le premier, avant d’aller faire une course.

Si je ne pars pas faire la course immédiatement, c’est juste que la batterie de mon portable est presque vide. Je veux juste m’occuper le temps de la recharge, avant d’enfourcher mon vélo. D’où, l’idée du carton. Une idée comme une autre mais qui procurerait le bénéfice symbolique de la première pierre. Donc, je prépare mon premier carton vide et je l’approche du placard qui m’est alloué. J’ouvre la porte. Je me retrouve devant une telle masse d’objets aussi insolites que nombreux, que je referme aussitôt la porte dans un éclat de rire. Ok, le carton, ça attendra ! Je vais plutôt écrire un article de blog le temps de gagner une ou deux barres à l’écran de mon téléphone !

Voilà, c’est fait. Le temps de relire, corriger, d’aller chercher une photo d’illustration, de poster l’article, puis le relayer sur Facebook, et je pourrai enfin partir faire ma course.

10 réflexions sur « Mes motivations »

  1. C’est bien !
    Y a des infos importantes : t’as un placard caverne d’Ali Baba vide-grenier avec un carton posé devant, un vélo avec une fourche qui attend que tu l’enfourches et des barres neuves sur ton portable. Et puis tu ris.
    Sinon, tu déménages !
    A ce propos, j’ai un mot signé de Balou : avé mon ménisque tout-pourri et mon arthrose, je suis exempté pour le port de lourds fardeaux… Tout juste bon à aller retailler le sureau qui commence à étendre ses branches désordonnées sur le ponton.

    J'aime

  2. Procrastineur, va !! 😉

    À ce propos, j’ai lu un super livre de John Perry qui s’appelle « La proscratination », très instructif, avec des touches d’humour, et dynamisant ! Je pense que ça te plairait. Tu connais ?

    (Au fait, y’a ton placard qui t’attend !)

    J'aime

    1. 1 – Mon placard, je lui ai déjà mis un grand coup qui s’est soldé par le remplissage de 2 sacs poubelles.
      2 – Non, je ne connais pas, mais j’ai déjà 3 bouquins sur le feux. Et j’ai le projet d’en acheter un sur la Corée du Nord dont nous ne comprenons rien (en dehors des images toutes faites et creuses).

      J'aime

Les commentaires sont fermés.