Prédictions

voy

J’avais prédit, l’air de rien, la victoire de l’écologiste en Autriche, pendant que la presse unanime mettait l’extrême droite facilement dans un fauteuil. C’est vrai qu’on adore les catastrophes. On ne va plus avoir d’essence ! Et zou, tout le monde à la pompe et, du coup, il n’y a vraiment plus d’essence. Pourtant, tout le monde sait comment ça va se passer. Le pouvoir et la presse vont tout faire pour que la CGT devienne l’ennemi public numéro un, une sorte de gros mot. S’il faut, l’armée viendra filer un coup de main à la police pour libérer tout ça. Il n’y aura donc pas de vrai souci d’essence.

J’en profite pour saluer l’action des syndicalistes, de ceux qui ne passent pas leur temps à signer les accords MEDEF, ceux grâce à qui on parvient à quelques avancées ou du moins à moins de reculs. Ils se reconnaitront.

Puisqu’on est dans les prédictions, je vous annonce que Toril est primé au festival d’Angoulême 2016. Hein ? Quoi ? C’est au mois d’août ? Et alors ! On est Charentais ou on ne l’est pas ?

13 réflexions sur « Prédictions »

  1. Bonjour madame la voyante, ça te va très bien la boule de cristal et la lampe d’Aladin ! 😉

    J'aime

  2. Ai entendu M. Valls ce matin, au bulletin radio de potron minet, qui a déjà entamé le chemin envers la CGT – le travail de sape -, puisque par des pseudo-accusations bien périphrasées il nous disait que la CGT était à l’aune de plonger une partie du pays dans l’immobilisme – justifiant ainsi l’intervention musclée de ce matin, à 4h00 du mat, à Fos-sur-Mer.
    Et que ce mouvement était excessif et contre-productif en regard des efforts que font l’ensemble des Français, opposant ainsi la CGT à « l’ensemble des Français »… Figures de style.
    Le commentaire du journaliste se bornait à baragouiner cela : « il y a encore quelques pneus et palettes en feu que les pompiers s’évertuent d’éteindre ». Un commentaire analytique fort ! C’est bien, lapin !

    Pour les prédictions concernant Toril, tu aurais pu oser un Lion d’Or à Venise, voire carrément Oreilles et Queue d’Argent au festival d’Aigues-Mortes (plus intimiste certes).
    Mais Madame Irma reste très prudente…

    J'aime

      1. Tu crois ? Boh… des gondoles, des canaux, des pigeons, des touristes. Pour y être pénard, doit falloir y aller l’hiver, quand il pleut à verse. Ou quand y a grève des gondoliers…

        J'aime

Les commentaires sont fermés.