Le JT de Limoges

JT

J’ai fait la route pour Limoges. J’ai constaté qu’il y avait de l’essence partout et que non seulement il n’y avait pas de file d’attente, mais qu’il n’y avait pas un chat. Arrêtons de jouer du pipeau. La police dégage tous les blocages depuis plusieurs jours, tout est bien organisé et il n’y a aucun problème. Si, un. Celui dont on oublie de vous parler : tout ça c’est à cause d’une loi qui est un vrai recul social et que le gouvernement impose autoritairement avec le 49.3, en supprimant le vote des électeurs et de ses représentants. C’est juste pour ça que ça coince.

À propos des violences policières dont je me suis fait le relai (bien obligé !), voici un article des Inrocks : http://mobile.lesinrocks.com/2016/05/29/actualite/violences-policieres-lobjectif-nest-plus-de-repousser-groupe-de-blesser-individus-11832511/

Notre démocratie glisse peu à peu vers la dictature souriante du caddie. On fait peur d’un côté et de la pub de l’autre. Gardons un œil citoyen sur les coulisses de ce mauvais show.

Dès demain matin, je continue mon Anselme du Village Français ou le parcours d’un résistant qui paie cher le fait de ne pas faire semblant. J’espère que c’est un rôle de composition.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Le JT de Limoges

  1. serge barande dit :

    Alors, sur le côté « Rôle de composition », je n’y crois pas un seul instant.
    Je ne vais pas te faire chier, mais quand même un poil.. .parce que ça me branche de le faire…
    T’es quand même le Type le plus heureux du monde quand tu décroches un rôle en phase avec ta philo perso l
    Attend………. Je passe Les LIP, etc. Pour exemple s’il en fallait…
    Ton « petit bazar », se doit de surprendre. Être iconoclaste. Et tu l’as fait déjà !…
    Et sur l’aspect plus global, t’as le garçon du Ponton, qui est là, pour sa propre mise en oeuvre, en toute simplicité, espace de temps et d’absolue Liberté.
    Goujon comme Devant!

    • Blog Blancan dit :

      Gros Jean comme derrière !

      • serge barande dit :

        On postulerait pas pour déposer ensemble un « machin » chez Lépine, dans la rubrique « Créateurs d’adages » ?
        Une des synthèses possibles pourrait logiquement être  » Goujon comme derrière »…
        Après… sa définition et son bien-fondé, j’avoue que ça m’échappe un peu…
        Mais c’est certainement parce que je n’ai pas suffisamment réfléchi à la question.
        Mais même en citant Kant ou Schopenhauer (le BAC philo approchant), je doute que l’on soit adoubé par Lépine.
        Désolé… Oublie… C’était une idée à la con!
        D’ailleurs comparable à celle de vouloir réunifier CGT et CFDT.
        Les Goujons combattifs de la CGT n’iront pas en vacance avec les Gros-Jean (au final qu’ils le soient comme Devant, j’espère…) de la CFDT !
        Et Dieu dans tout ça ?…
        Comme d’hab. Porté aux abonnés absents.
        Pffff… L’Inconséquent notoire !

  2. La doxa impose l’idée d’une démocratie représentative. C’est une imposture fondée sur des abus de pouvoir et le clientélisme.
    Le maintien à tout prix de l’illusion démocratique est un impératif pour permettre à une minorité de rejeter les exigences de justice sociale et d’avancées démocratiques exprimées par la grande majorité du peuple.
    Ceux qui se révoltent sont présentés comme « une minorité égoïste, radicalisée, qui ne représente rien, ni personne. ».
    C’est sans doute le sinistre Henry Ford qui décrit le mieux la démocratie représentative :
    « Le client peut choisir la couleur de sa voiture, pourvu que ce soit noir ».
    Belle soirée à toi et bon(s) tournage(s) en perspective 😉

    • Blog Blancan dit :

      Tout le monde s’accorde pour dire que cette démocratie est mourante (sauf, évidemment, les partis dits de gouvernement 😉

Les commentaires sont fermés.