Tournage en Limousin

ERREUR

Je tenais à prévenir les nombreux lecteurs (46.000) de l’article qui témoigne de violences policières commises à l’encontre d’un proche que cet incident d’audience n’est en rien révélateur de ce blog. Je n’ai jamais voulu faire du chiffre ni ne recherche le dépassement de mes 50 à 100 lecteurs quotidiens qui sont souvent des amis ou des connaissances en lien avec le milieu cinéma et télé.

Je suis même un peu attristé de voir que ce blog se met à « cartonner » quand j’évoque des sujets qui tiennent du fait divers. J’avais été obligé d’enlever un article dans lequel je m’étais énervé contre une palme d’or, en pensant faire un clin d’œil aux potos. Et vlan, ça s’enflamme.

Concernant l’article d’il y a deux jours, j’ai droit à des commentaires sympas, d’autres hyper militants, d’autres carrément hostiles voire ouvertement méchants et enfin, la dernière catégorie, celle du mec qui m’accuse d’avoir magouillé la photo. L’incrédule qui se croit hypra malin. Le troll complotiste à l’envers. J’oubliais la catégorie « pourquoi montrer encore de la violence pour attiser ? ». C’est vrai, c’est en faisant l’autruche que le calme reviendra. Ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire. Ah oui, il y a aussi la catégorie JT « de toute façon, c’est la faute aux casseurs ! ». Les mecs, ils n’ont pas compris que je me contrefous de savoir qui fait quoi et comment, mais que ce qui m’horrifie c’est de voir un mec en uniforme frapper une personne à terre, qui se retrouve à l’hosto. Et il se trouve que cette personne, je ne mets pas une seconde en doute sa parole. Après, me parler les méchants manifestants ou des vilains flics, c’est accessoire. Il y a juste un enfoiré qui porte un uniforme de flic et c’est triste.

Bref, si je continue d’être emmerdé pour avoir simplement témoigné sur le coup de l’émotion d’un truc qui me touche et que je continue de trouver ignoble, ben je vais faire comme pour l’article de Cannes. Je vais le virer.

Je vais retourner à mon blog pépère et rêver d’avoir autant de lecteurs quand je parlerai de la sortie de mes films ou de ceux dans lesquels je joue.

Alors, le train train… Aujourd’hui, c’était donc le tournage de trois séquences pour Un Village Français. L’une d’entre elles, celle de la soupe « acide », n’a pas été très simple à trouver. Elle est écrite comme une scène de comédie alors qu’il n’en existe pas dans cette série. Je me suis embarqué d’abord dans le piège de jouer la comédie. Heureusement que Jean-Philippe Amar, le réalisateur, veillait au grain et cherchait avec moi. Il a tranquillement recadré vers la noirceur naturelle d’Anselme pour qu’on finisse par trouver la séquence telle que vous la verrez et qui vous fera rire.

On a beau savoir depuis longtemps que Buster Keaton ne rit ni grimace et d’autres évidences du genre, je ne peux m’empêcher d’emprunter d’abord les voies imbéciles du « je fabrique la comédie », alors qu’elle est déjà fabriquée dans la situation. C’est cette tambouille maladroite, cet artisanat que j’adore dans ce métier. Quand tu perds un peu d’humilité, tes erreurs t’obligent à rire de toi-même (voire de te moquer). Bref, c’était une excellente journée.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Tournage en Limousin

  1. serge barande dit :

    Je ne sais pas comment tu te débrouilles. Habituellement, on mange bien en Limousin, tout en riant. Y a des fois où on s’en fout d’ailleurs un peu sur la chemisette…
    Je serais à ta place, après une telle soupe de misère, je ferais grève et je casserais un petit truc du décor. Oh pas grand chose de valeur, juste un banc ou une table, pour marquer le coup.

    • Blog Blancan dit :

      Ben tu vois, sur le coup, le Anselme, il n’a rien cassé. Il ne casse que dans les bars.

      • serge barande dit :

        Inventons donc le concept de « bars à casse », comme dans les vieux westerns où les saloons étaient mis à mal par les cow-boys de passage.
        Et le tenancier qui levait les bras au ciel.
        Et le shérif qui arrivait toujours trop tard.
        Bonjour le mobilier ! Et le budget décors…
        Salauds de metteurs en scène !

      • Blog Blancan dit :

        Ben les bars, ça marche souvent avec. Forcément, il y a des gens qui finissent bourrés. Et forcément, il y en a qui s’énervent. Ceux qui ont l’alcool mauvais.

  2. Pascale dit :

    Il suffirait que tu dises qui couche avec qui sur les tournages gros malin et t’auras du like.

  3. Pascale dit :

    Balance tes dossiers, j’adore !

Les commentaires sont fermés.