Manif

IMG_4002

Très grosse manif. Un million de personnes. J’ai pas compté mais je me suis rarement trouvé dans un cortège aussi important. Je m’étais placé en tête de manif « encadrée » avec la CGT. Puisque ce sont les méchants, j’étais bien avec eux. Devant nous, les révolutionnaires casseurs, ceux qui cassent les espaces publicitaires Decaux et les vitrines des banques. Tous les symboles du fric. Derrière, c’est bon enfant.

Le cortège s’arrête dès qu’éclatent des affrontements entre ceux de devant et la police. De temps en temps, un groupe de manifestant remonte en sens inverse avec des blessés. L’un d’eux a la tête en sang. Atmosphère de guerre civile, bombes assourdissantes, grenades lacrymogènes, canons à eau et un gros nuage de fumée.

On est arrêtés au croisement entre le boulevard du Montparnasse et la rue du Cherche Midi. Cette fois, un manifestant a été grièvement blessé et évacué en ambulance. Le cortège est stoppé, mais les impatients continuent à affluer par les côtés. Ceci a pour effet que nous nous retrouvons très vite en surnombre avec un début de mouvement de foule pas très rassurant. La police barre toutes les rues adjacentes avec pour consigne de nous empêcher de sortir. Pourtant la foule augmente et nous sommes obligés de faire pression sur les policiers qui nous barrent la seule possibilité de repli. C’est la nouvelle mode. Enfermer le cortège alors qu’on sait que les « casseurs » sont devant. L’avantage c’est que ça empêche de manifester en touriste (faire une petite demi-heure et partir). L’inconvénient, c’est que ça enferme une foule et, en cas de danger, je ne suis pas certain que ce soit la meilleure solution. En cas de charge, ben c’est ceux qui ne courent pas vite qui mangent pour les autres.

Les médias ne retiendront que la violence alors que nous étions des centaines de milliers à fouler le pavé pour dire non à cette loi. Le gouvernement (avec la complicité des médias) peut toujours continuer à faire comme si ça n’existait pas. La facture lui sera apportée directement en 2017. Remarquez, il sait déjà que la note sera salée. Mais je ne suis pas certain qu’ils aient conscience à quel point ils vont payer cher. Un beau bordel tout ça.

Je ne me suis évidemment pas aventuré avec les énervés. Assez joyeux, tout ça, vécu de l’intérieur. Arlette m’a gratifié d’un bonjour très souriant, un voisin de Besancenot m’a pris pour un copain, Krivine m’a donné un tract en me téléportant quelques décennies en arrière et une militante de la CGT m’a fait signer un autographe en me confondant avec François Levantal.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Manif

  1. pascale265 dit :

    ça fait flipper ce que tu racontes. Moi, j’ai désherbé mon jardin.
    C’est vrai que tu ressembles à François LevAntal (acteur exceptionnel également sous-employé). Enfin, IL te ressemble car il est plus jeune 🙂

  2. serge barande dit :

    CHAUD, Lapin… CHAUD !…
    A part qu’il y a une faute à « Bris »…
    C’est bien ‘du Brie’ dont tu parlais ? Pas du bris de glace, mais du lait cru ? De Meaux ou de Melun ? C’est ça, hein ???… Vache que c’est goûteux !
    Peu importe, on va pas non plus en faire un fromage.

    Ensuite… c’est vrai que t’as davantage la trogne de Levental que de Martinez, malgré ta putain de moustache, toujours en suspens sous ton blaire (ta gueule Tony ! Et je ne brexitterai pas à ce sujet), au demeurant et au fil de certains rôles – y a des fois tu ne l’as pas.
    Je n’allierai aucune coïncidence directe sur le domaine de la pilosité sous-nasale, mais je ne peux m’empêcher d’y penser.
    J’suis con !!!… Ah ça, qu’est-ce que je suis con !… Hé-hé… C’est mon bonheur et ma liberté !!!

    Bon… t’es au moins bien rentré dans tes pénates, puisque tu signes ce post ?… Aucun coup de travers ?…
    Non… Parce que l’Une suffit pour plausiblement deux… You see what I mean ?!…

    PS : Pour précision : le Balou y dort, sans restes de manif’ dans les dents. M’a essémessé qu’il en avait gros sur la patate, et qu’il gardait son mors aux dents, mon tiot combattant… pour la suite……….

  3. Hélène dit :

    Oh dis donc, c’est vrai qu’il y a comme un air de ressemblance….Sauf qu’il fait plus vieux… 😉

  4. Lydie dit :

    Le français (ptit f exprès) semble très doué pour se battre contre lui-même… 😦

    Mais bon, paraît que le Gaulois est un batailleur…

Les commentaires sont fermés.