Obsessionnel

cine2

À l’occasion de mon anniversaire (je suis né le 09/09), vous allez être nombreux à courir les boutiques pour chercher les cadeaux les plus originaux. Ne courez plus ! Ne vous prenez pas la tête ! Cette année, contentez vous d’aller voir Toril le 14 septembre ! Ça me fera tellement plaisir…

Quand vous aurez vu le film, c’est vous qui me remercierez pour le cadeau.

13 réflexions sur « Obsessionnel »

  1. Santé Bernard !
    J’avais d’abord pensé à une huppe fasciée en porte-clé…mais trouver un ciné sera plus facile 😊

    J'aime

  2. Bon, j’irai voir Toril, mais c’est parceque tu insistes hein? 😀 Et parcequ’il a été tourné sur les terres de Fano, vers Sulauze, un coin que je connais très bien….Bonne première au  » Coluche » ! 😉 et bises d’anniversaire au passage..

    J'aime

  3. Bon anniversaire Bernard ! Un de plus au compteur de la mob.
    Je te remercie pour le cadeau à venir. J’irai le chercher à partir du 14 avec Lucie, mais surtout avant le 24/09… vu que ce sera à notre tour, Lucie et moi, d’engranger aussi.
    Faudra que je case le Balou vu qu’il aboie pendant la séance.
    Il t’embrasse, enfin à sa manière, bave et senteurs de croquettes au poulet.
    Balou, il a 57 ans en âge de chien : il a 10 ans, t’en sors un, tu multiplies par 4 (=36) et tu rajoutes 21 = 57 balais le Balou !

    J'aime

      1. Oui… Mais pas plus de précisions, Lydie…
        Il n’est pas utile de froisser quiconque. On dira qu’ils se tiennent…
        Mais que l’un est plus pertinent que l’autre. Bernard, plus que Balou, en l’occurrence.
        Il vieillit mal le Balou. Il devient fragile et à la fois plus teigneux qu’avant.

        Par exemple, à ce jour, je ne conseillerais à personne de s’engager, corps et âme (et fond de pantalon) dans les Compagnies Républicaines de Sécurité.
        Car le risque est, à l’heure actuelle, très très élevé… 12/10 sur l’échelle de RichFlic !
        C’est très très chaud !!!
        La bête est à l’affût, sur ses star-in bloc. Et moi-même, j’hésite à sortir de mon joli logis, sachant qu’il est au bout de la laisse quand je le sors. Et ne sachant pas ce qu’il va décider…
        Le risque est terrible ! On atteint la possibilité, non pas d’une île, mais d’un tsunami canin !
        Vais me foutre le camp au ponton, moi ! Au moins, là-bas, je retrouverai paix et sérénité.

        Ah ce propos, y a le Dalaï-lama qui vient en France, mais comme ça fait chier la Chine, personne « d’officiel-gouvernemental », ne va lui causer – entraves commerciales.
        Pas fastoche, LA Sérénité…

        J'aime

  4. Non, pas vraiment…

    Mais au fond, la vie serait d’un ennui s’il n’y avait pas des accrocs par ci par là ! 😉

    J'aime

Les commentaires sont fermés.