Curieux

gomme

En consultant les statistiques de mon blog, je m’aperçois que, régulièrement, il y a des gens pour aller chercher un très vieil article. L’un d’eux c’est « j’adore la palme d’or ». Cet article très court a été écrit au soir de la palme attribuée à Dheepan, sans avoir vu le film, juste parce qu’il y avait Vincent Rottiers. Depuis, j’ai vu le film et je ne crois pas en avoir fait un article.

Statistiquement, il y a des lecteurs qui sont à la recherche de coups de gueules que j’ai pu pousser ici ou là, de petits énervements, d’articles conflictuels… c’est tellement plus drôle. Alors, à ceux-là, je me dois d’expliquer que j’efface.

En effaçant les articles qui peuvent apparaître les plus polémiques, je donne au blog un axe plus ancré dans le présent, dont les aspérités (qui peuvent m’être préjudiciables) sont rabotées de temps en temps. J’efface peu les articles politiques, sauf quand ils touchent vraiment aux sujets sensibles, ceux qui font éructer les racistes franchouillards de tous poils (qui sont malheureusement de plus en plus nombreux, ce qui n’augure rien de bon pour l’avenir et qui m’afflige profondément, soit dit en passant).

En procédant ainsi, je suis plus libre de me lâcher quand bon me semble. Quand le cri résonne dans le vide, qu’il n’en reste qu’un faible écho, plusieurs jours, semaines ou mois plus tard, pfffuit, disparu, le cri. Gommé. Ce blog, il fonctionne au présent. Sur le passé, il a une mémoire sélective. Comme dans la vie, quoi.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Curieux

  1. serge barande dit :

    La démarche est très utile. Elle permet de te libérer de boulets dont les neurones sont certainement altérés par le mauvais bourru qui vient de surgir, de nouveau en cet automne, sur les étals des supermarchés.
    « C’est pas bon et ça donne la colique » (analyse de mon petit voisin, 7 ans, dont le père ne suce pas que des glaçons). Le bourru frelaté n’est pas, par tous, bien supporté…

    De toute façon, t’es dirlo de ton blog (encore heureux !).
    Donc, tu fais qu’est-ce c’est que tu biches ! (Belle phrase ! Mais j’ai eu que 2 en français au BEPC, alors que mon chien a eu 12 à l’oral ! Cause ‘aboiements fautifs mais relatifs’, le jury a-t-il précisé ainsi…)

    Jolie colère, apaisée, en tout cas !

    Heu… Bernard… Sinon, c’était quoi cette polémique relative à ce vieil article du 30 juin 2007… « Canal », j’sais plus trop quoi ?… Si tu pouvais apporter quelque précision à ce sujet, ça intéresserait certainement le plus grand nombre…
    Pardi………………..

    Aïe ! Non ! Fait gaffe, mon père il est commissaire de police ! Aïlle… aïlle… aïlle… ben non, me tape pas ! Aïlleeeeeuuuhhhhh !!!!

    Pfffff (aïlleuh…Aïe-aïe-aïe)… Pfff, si on peut même plus déconner, non plus ! Aïlleuh.

  2. Lydie dit :

    Intéressante, ta démarche…

    Procéder ainsi te permet effectivement de rester maître du jeu.
    C’est vrai que parfois la spontanéité peut jouer des tours 🙂

    Mais, d’un autre côté, en effaçant à ton gré, … tu réécris en quelque sorte le passé, eh eh !

    • Blog Blancan dit :

      En effet… j’adoucis le passé. J’ai payé assez cher ce blog pourtant soft et dans lequel je ne donne jamais de nom et ne raconte pas la moitié des choses que je sais ou vis (dans le métier).

Les commentaires sont fermés.