En route !

marteau

Il fallait bien laisser le marteau. Lundi, nous présentons Toril à Berre-l’Étang au Ciné 89 à 20:00. Mardi, nous serons Bretons à Douarnenez pour le même motif. Dans la série VRP fun, nous irons aussi à l’Apollo de Pontault-Combault fin octobre et le 19, j’accompagnerai Cosmodrama cette fois à Mourenx (dans le 64).

Pour un prochain rôle, il est question d’un autre film qui se joue pendant la guerre 39-45 dont je deviens un spécialiste. Un personnage qui préfère la discrétion à la collaboration franche ou à la résistance. Un Français, quoi.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour En route !

  1. Lydie dit :

    Ma fille s’exclame, tres pince-sans-rire :
    « … Encore !! Il en a pas marre de faire des films ?? »
    Elle se reprend :  » … Eeh, je plaisante, je n’en aurais pas marre à sa place ! » 😀

  2. Lydie dit :

    Pense à faire le plein d’essence pour ton périple à venir !

    39-45… Attends, ça me rappelle quelque chose, t’aurais pas déjà joué dans ces années-là ?
    Discrétion, un rôle tout en finesse alors.

  3. Pascale dit :

    Une couille molle quoi !

  4. serge barande dit :

    J’espère que t’as terminé ton parquet, vu que ton marteau n’a plus de manche… ce serait ballot qu’il y manque deux trois lames. Tu touchais au but !
    Et là tu dois filer à droite, à gauche, au-delà des « buissons »…

    Mais Cosmodrama à Mourenx (ex. Mourenx ‘ville nouvelle’… le gaz de Lacq)… sorte de retour aux presque sources, où tu pourras retrouver bien des tiens. Un bon moment de partage. Cinoche et chaleur humaine.

    Pour le côté « couille », et éventuellement « molle », de ton futur rôle… on jugera sur pièce.
    Car je me souviens très bien du « Temps de la Désobéissance » (TVfilm du milieu ou de la fin des années 2000 ?), où ton rôle de « simple flic », au début, ne laissait pas présager l’importance que ce « simple flic » aurait finalement envers le sauvetage de centaines de Juifs… au temps des satanées rafles. Je ne sais plus la ville où ça se passait, mais c’était dans l’est ou le nord du pays, c’était pas vers « ici » (Sud-Ouest).
    Et y avait déjà Russo et Spiesser, deux acteurs que j’adore et que tu as retrouvés plus tard, lors d’autres tournages (Magellan, entre autres, pour Spiesser).
    Alors, si c’est un « rôle couille » de ce genre, ben… vive les « rôles couilles » !

    J’aimerai bien le revoir à la téloche, celui-ci. Tout comme d’autres où tu excellais de par le rôle qui t’avais été confié : le Voyage de la Veuve ou les LIP, par exemple.
    Deux parmi d’autres que je garde précieusement en mémoire, car me semble-t-il, ce sont des rôles qui épousent ton fonds.
    Et quand une cohésion est telle, en tant que spectateur, j’y prends importance et fameux plaisir à regarder tout ceci.
    Après, je précise que je suis déjà d’accord avec moi-même sur ces choix premiers. Ce sont les miens. Et c’est déjà pas si mal ! Hé-hé !!!
    Bon périple.

Les commentaires sont fermés.