Voyages avec Toril

yanisse

Retour d’un périple (juste avant de repartir). Avant-hier, super accueil à la projection de Toril à Berre-l’Étang au Ciné89. Yanisse (le méchant de la fin du film) était là avec son père et ses copains. Christophe Bouffil de Tita Productions avait fait le petit voyage de Marseille. À table, nous nous sommes interrogés : pourquoi les gens qui le voient aiment le film et les autres n’y vont pas ? Pourtant, selon les études, le taux de satisfaction des spectateurs est très élevé (80 %). Vous me direz, s’il n’y a pas de salles pour le voir, c’est déjà un premier indice. Le reste est assez irrationnel, même si l’on est tenté de refaire l’histoire et le film.

Le lendemain je prenais un avion pas cher pour rejoindre la Bretagne. La qualité de l’atterrissage fût au niveau du prix du voyage. S’ils étaient une bonne soixantaine à Berre, les spectateurs étaient une centaine à Douarnenez. Il faut dire que nous étions dans le fief de Fred Prémel, Tita Bis. Guillaume Grosse, le scénariste était du voyage. Nous avons passé une bonne partie des deux jours à nous poser les mêmes questions qu’à Berre. Le reste du temps, nous avons rencontré, repéré et cogité à un rêve de film de fiction, dans le registre de la comédie sociale.

Le retour fût ferroviaire et forcément long.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Voyages avec Toril

  1. Hélène dit :

    C’est bien ce que je disais sur FB…..Tu es un danseur de Sirtaki étonnant…! 😀

  2. Pascale dit :

    Le fait qu’il ne soit sorti à Nancy (par exemple) QU’AU Kinépolis et ni à l’UGC ni dans les 8 salles Art et Essai expliquent peut-être qu’ils soient peu vus…
    C’est quoi cette distribution de caca ???
    Amenez moi les responsables !

  3. Pascale dit :

    Le public de Kinépolis n’est pas la bonne « cible ».

  4. serge barande dit :

    Le peu de salles et le peu de temps…
    Qui sait qui coupe afin de mieux distribuer ?!
    Sinon, suite à ton atterrissage breton… t’aurais pas les talons aiguilles fichés dans ton menton ?
    La mauvaise qualité du tarmac ou l’indigence du train ???

  5. anita dit :

    hé mercredi 12 au Maule Baitha, Mauléon Soule ! 🙂

Les commentaires sont fermés.