11 novembre

11nov

Quand je pense à la première guerre mondiale, je pense 18 millions de morts, boucherie, tranchées, boue. Mais c’est un conflit mondial. Parmi les morts, le génocide Arménien.

Tiens, ça me fait penser qu’on parle bien peu des Kurdes qui se font massacrer et enfermer par les Turcs et par l’armée Syrienne alors qu’ils font partie des plus actifs dans le combat contre l’État Islamique. Je sais. On me dira que « c’est beaucoup plus compliqué que ça », la formule magique de notre temps pour empêcher toute action.

Et vous me direz, 18 millions de morts, c’est moins que pour la seconde qui en compte entre 50 et 80 millions. Là au moins on comprend qu’il fallait mettre fin à ces fachos qui arrachaient du paysage tous les gens différents, juifs, communistes, malades, gitans pour les faire crever dans des camps, les gazer et les brûler. Là, on ne va pas nous dire que c’était « beaucoup plus compliqué que ça ». De toute façon, j’ai pas envie qu’on me le dise.

Puisqu’on est dans les morts, j’apprends aujourd’hui la disparition de mon compagnon de mélancolie, Léonard Cohen.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour 11 novembre

  1. Hélène dit :


    😦

  2. Robert Spire dit :

    « Regardez-les » Léo Ferré:

  3. serge barande dit :

    Dans ta « liste des condamnés », t’as oublié les PD.
    Imagine… S’ils furent ainsi, et en plus en plus Bohémiens, Traîne-godasses ou Autres…
    Poètes des Chemins de la Discorde, fuyant les maux de tout poil. Tous enclins aux difficiles moments… La débâcle.
    La fuite en avant. Sans savoir ce à quoi on s’apprête à vivre (voire survivre)…
    Quelle Misère !!! Ces Pauvres Gens, et leurs enfants…
    Alléluia, clamait Léonard !
    En ce sens-là, aussi, certainement… Les mots sont faits pour résoudre les maux.
    Sont-ils suffisants… ?

Les commentaires sont fermés.