On s’occupe

img_4379

Je n’ai pas jugé utile de m’infliger un nouveau débat des primaires de droite, hier soir. Nous dînions avec un copain avec qui nous avons un projet de long-métrage comico-social. Et aujourd’hui, je n’ai cherché que de très loin ce qui avait pu se dire lors de ces ébats télévisuels puisque j’étais occupé à écrire le traitement de mon documentaire sourcier, envoyé illico à ma chère productrice.

Si des copains de gauche veulent aller voter dimanche pour celui qui veut pousser l’âge de la retraire à 65 ou 64 ans ou pour départager celui qui veut licencier 150.000 ou 100.000 fonctionnaires, s’il faut aller vers les 39 heures ou les 40 heures (puisqu’il n’y a pratiquement rien d’autre dans les programmes de la droite), je vous souhaite bonne chance et me désolidarise de votre démarche « stratégique » qui consisterait à mettre en selle le moins pire.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour On s’occupe

  1. Pascale dit :

    C’est strange cette fenêtre au milieu d’un appartement !!!

  2. Pascale dit :

    Comme long métrage comico social actuellement il y a Les Têtes de l’Emploi.
    Et social et moins comico Maman a tort.

  3. Serge Barande dit :

    64, 65… Pourquoi pas 70 ans, non plus !?
    Et… psssstttt…. 62 balais… Y aurait pas un clown primaire (et Élu « au concourt », hein !) qui serait prêt à me le dealer, le machin à 62… ?
    Non parce que je me languis, moi !

Les commentaires sont fermés.