Interlude post primaires (dizaine 9/10)

ours

Bon, en fait, depuis une semaine, je bricole dur car je sais que je n’en aurai pas le loisir en 2017 (c’est pour ça, le doigt de la semaine dernière). Mon voisin anglais me dit que je me fais une man cave. Le sanctuaire du mâle. Je me demande d’où vient ce besoin qu’ont les hommes de se construire un espace dédié, une tanière, une caverne. On pense évidemment à une tendance bien connue à l’égoïsme mais j’aime à croire qu’il y a quelque atavisme. Il doit bien exister une étude sur le sujet.

En fin de semaine, petit goûter à la SACD pour les boursiers Beaumarchais. Un peu de société après ma période « ouvrier du bâtiment » fera un contraste bienvenu.

Et de 9 ! Plus qu’un article gentil…

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

23 commentaires pour Interlude post primaires (dizaine 9/10)

  1. hetre dit :

    Je complète ta phrase : « une tanière, une caverne »…un ponton.

    • Blog Blancan dit :

      En effet, c’est l’esprit 😉

    • Lydie dit :

      Eh oh, le ponton, ce n’est pas le « sanctuaire du mâle », nonnonnon, c’est pour les filles aussi !! 😀

      • Serge Barande dit :

        Ben ça !… Un ponton sans fille, c’est comme un matin sans soleil ! C’est nase. C’est comme si la Garonne se vidait de ses flots ! I-ni-ma-gi-na-ble !!!

        Quand j’y vais « seul », vérifier les conneries que vous auriez, les uns les autres, pu éventuellement commettre (pinard, clopes et cordages dérobés ou planqués…), ben pour sûr qu’il n’y a pas de filles. Puisque j’y vais seul.
        Enfin… seul… quand même accompagné du petit Balou ! On sait jamais la délinquance que l’on peut trouver sur place. Meuh non, je déconne, c’est juste pour maintenir le Balou en pleine forme (je lui fais croire…), en vue des grandes grèves futures.

        Mais sinon, quand y a du monde, y a toujours tout plein de filles. Même qu’on dit que ce sont « Les Sirènes de la Garonne » – y en a même qui savent nager ! Et même que bien souvent, y en a plus que des gars ! Exprès, pour compenser les mauvaises parités habituelles, histoire de bien tordre le cou au vilain sort des choses.
        Et c’est qui qui fait la boustifaille et la plonge ? Mézigue !
        Vous raconterai…

        PS : j’ouvre le Pomerol, aussi. Et puis je fais aussi écouter les chants d’oiseaux au mois de mai, et apprends autrui à reconnaître les papillons, les libellules, les traces des bestioles (grrrmmmhhhh, les ratons-laveurs…). Vous raconterai…

  2. Serge Barande dit :

    Ben y a Hêtre qui me sort les mots de la bouche, dis donc !
    « Ton » voisin anglais y t’as pas causé d’un « home-sweet-home » ou d’une cave à thé ?
    Non… parce que si c’était le cas, t’aurais pu lui dire que, « Nous autres les Eaters de frogs », on se casse pas la nénette à creuser le sol pour y garer du thé, Môsieur ! On a bien d’autres intérêts fruitiers et frugaux, Nous !
    Après… au sujet de sa « Man cave », « sanctuaire du mâle », je sais pas où il va chercher tout ça « ton » voisin anglais…
    Une cave c’est une cave ! On y met des nourritures, et des breuvages spirituels (spiritueux, parfois). C’est pas là qu’on range nos manuscrits, nos grimoires d’ornithologues ou de sourciers, ou je ne sais quel manuel de philosophie ancestrale.
    Une cave, ça doit un peu-beaucoup sentir la terre, ses moisissures nobles. Et le remue-ménage des vers de terre qui essaient de traverser ses parois pour venir boulotter les patates et les pommes que t’y as garées ! La vilaine engeance, ceux-ci…
    Une cave c’est comme un trésor d’enfance. Mais bien plus qu’un grenier. C’est davantage mystérieux une cave ! Il y fait sombre, humide. Y a des peurs qui surgissent en y pénétrant. C’est plein de secrets… de cachettes… où toi ou les plus anciens ont planqué Les très vieux flacons, dont certains ont ainsi pu échapper aux teutons envahissants… pour les oublier le temps que…
    Et jamais de la vie qu’une cave c’est un truc égoïste. C’est justement pour aller y chercher de bons bazars pour partager avec les copains, qu’une cave elle a droit d’honneur !

    Té, sur le fond, à bien y réfléchir, je sais pas ce qu’il y a de plus chouette qu’une belle cave, bien naturelle, creusée à même le sol, sans autres ambages, et joliment clayonnée. Bien remplie de beaux produits de nos terroirs… Ah si je sais : 2 caves de la sorte !
    Sont fadas ces Anglais…

    • Blog Blancan dit :

      Bon, en fait, ma cave, c’est à l’étage de la grange. Sinon on voit pas les oiseaux ni le ciel… Un cabane, quoi.

      • Lydie dit :

        Une cave pas humide alors, un peu comme celles, juchées sur des tours en bois, qui dominent les Landes et les incendies ? 😉

      • Blog Blancan dit :

        C’est ça. Une palombière…

      • Serge Barande dit :

        Isole vite l’étage de ta grange, le pinard y réchauffe. Y va madériser !
        Sinon, « ta cave à regarder les oiseaux », j’opte pour. C’est un observatoire du flacon et de tout le reste, en quelque sorte.
        Nouveau concept ! Dépose vite, sinon y en a qui vont te taxer la genèse inventive !

      • Blog Blancan dit :

        Mais vous allez me faire passer pour un poivrot 😉

  3. hetre dit :

    Méfie-toi de ce voisin Anglais j’ai peur qu’il ne t’ait pris que pour un homme de la préhistoire. De toute façon depuis le Brexit il n’est plus de notre tribu alors dis lui de quitter ta caverne.

    • Serge Barande dit :

      Caverne ou taverne ?
      Exceptionnellement, car je sais que ça ne se fait pas, je vais mettre un nuage de crême de lait entier dans mon thé (eau chaude). Et pour le fun, j’y glisserai même un petit ersatz de jus de citron bien frais…
      D’ici que tout cela tourne en grumeaux indigestes…
      Au cas où, c’est le 15 qu’il faut appeler, ou le 18 ?… Me souviens plus trop bien…

    • Blog Blancan dit :

      Si j’avais été Anglais, j’aurais sans doute voté le brexit, tellement je suis con 😉

  4. Pascale dit :

    Ton voisin doit être un être merveilleux !

Les commentaires sont fermés.