J’ai interrogé un chat

IMG_5303

J’ai interrogé un chat pour savoir ce qu’il pensait de Facebook. Il m’a expliqué que de temps à autres, il profitait que l’un de ses maîtres soit à l’ordi pour aller jeter un œil, mais que ça ne lui donnait pas particulièrement envie de liker. Il a menacé de quitter son coussin si je ne lui filais pas des croquettes au lieu de poser mes questions débiles. Alors, j’ai prononcé 3 fois le mot Macron. Comme par miracle, il est entré instantanément dans une sorte de transe hypnotique, un sommeil profond dont je ne suis pas parvenu à l’extraire. Soucieux de mettre à profit ce temps mort, je me suis alors demandé ce qu’il me prenait d’utiliser un chat pour communiquer avec mes amis Facebook. Il a levé une paupière et s’est rendormi aussitôt en croncronnant.

Demain matin on joue la dernière avignonnaise d’Intra-Muros et dans l’aprem, le train du retour ! Un peu de vacances, merde !

8 réflexions sur « J’ai interrogé un chat »

  1. Pas pu résister… 😉
    C’est vrai que ça te va bien, le blanc….( pour psychanalyser le chat….)

    J'aime

  2. Ton chat, là… on dirait mon chien. En plus, tu écris le mot fatal « croquettes ». Et là c’est pas bon. Et quand tu prononces « macron », mon chien entend « ma cronquette », ou la conquête de ses croquettes. Pas bon non plus !
    Té il a dû entendre ce que j’écrivais car il a les oreilles dressées et ses yeux qui me fixent, une demi-heure avant « sa soupe ».
    Quant à tes vacances, elles seront bienvenues, mais as-tu terminé ta musique ?…
    3xM pour demain !

    J'aime

  3. Si nous étions des chats, nous serions strictement imperméables à la politique et par conséquent très libres. Claude Lévi-Strauss écrivait dans « Tristes tropiques »: « …il faut bien admettre que la fonction primaire de la communication écrite est de faciliter l’asservissement (…) Car il faut que tous sachent lire pour que (le Pouvoir) puisse dire: nul n’est censé ignorer la loi ».
    Cela étant, nous ne pourrions aller au théâtre et assister à de formidables spectacles « intra-muros »…:-)

    J'aime

Les commentaires sont fermés.