Dissonance cognitive

À Monaco pour jouer Intra-Muros, je lis Crépuscule de Juan Branco. Cherchez l’erreur.

Crépuscule c’est ce bouquin dont la presse ne parle pas et qui nous raconte comment les cercles du pouvoir, de l’argent et des médias sont imbriqués. Ou comment les fortunes se font avec les aides de l’état. On le savait ou du moins on s’en doutait. Mais là, c’est vécu de l’intérieur, nommé et documenté. C’est parfois un peu chiant, comme Magnétique, mais, comme Magnétique aussi, on est content de l’avoir lu. 

2 réflexions sur « Dissonance cognitive »

  1. Je n’aime pas le caviar, c’est du poisson pas né. Mais jouer dans le riche Intra-muros monégasque doit être jouissif…

    J'aime

Les commentaires sont fermés.