Berlin 2

Quand je dis que je suis à Berlin, on me demande si je suis en tournage. Il ne vient que très rarement à l’idée qu’on puisse y passer une semaine de vacances. Ben si. Et c’est très agréable dès que l’on quitte la partie bétonnée.

La photo, c’est l’ancien aéroport de l’est converti en parc. Tout est un peu comme ça, hésitant entre une extrême rigidité et une énergie de bric de broc rebelle. Un bobo à vélo brûle un feu rouge, on manque lui casser la gueule.

C’est cool, Berlin.

4 réflexions sur « Berlin 2 »

  1. Si tu est parti en vacance là-bas en berline, c’est raccord. Raccord polluant, certes.
    Surtout ne rentre pas en Trabant !

    J'aime

  2. N’oublie pas de ramener des cornichons du Spreewald, les meilleurs du monde.
    Ah l’ostalgie… Good bye Lenin.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.