Incarnations, désincarnations

IMG_4239

Ces jours-ci, je fais l’acteur. Vendredi, c’était le dernier jour de Groom (pour moi). Un tournage tellement sympa que j’avais l’impression de faire partie des meubles, alors que je n’aurai tourné que deux jours. Je suis sûr qu’une de mes répliques deviendra culte. Je n’en dis pas davantage.

Demain, on change de braquet. Costume de député de droite. Pour le verbe, j’attendrai les autres jours en janvier. Gros film. Petit rôle. Tout petit petit. J’aurais peut-être pas dû.

jeanmichelmartial

Il y a deux semaines, disparaissait Jean-Michel Martial. C’était lui qui me foutait à la porte dans le film Edmond d’Alexis Michalik. On s’est à peine croisé mais ça jouait. Un mec aussi sympa que talentueux.

Mauget

Et en fin de semaine, c’est du côté de Bordeaux que le metteur en scène et copain François Mauget perdait la vie pour une connerie d’accident domestique comme on dit. Lui, j’avais fait davantage que le croiser. C’était ce qu’on appelle un mec bien. Pas besoin d’attendre qu’il soit mort pour avoir su que c’était un mec bien. C’est simple, un mec bien. Quand il te parle, il est avec toi. Il a des rêves pour changer le monde. Un mec qui est épaté par des trucs, désespéré par d’autres. Vivant, quoi. Et maintenant, mort.

5 réflexions sur « Incarnations, désincarnations »

  1. Tien, je me rend compte que je m’étais inscrit avec mon mail « galène », mais je suppose que tu m’avais reconnu! L’autre …

    J'aime

Les commentaires sont fermés.