Ça commence comme ça

.Une semaine de tournage en Suisse. Je joue un paysan. Avec des vaches. Et un visiteur impromptu. Scénario minimaliste et impressionniste (Nebraska de Lou-Théa Papaloïzos), grand air, grand beau, équipe jeune et pro. Franchement, ça déconfine bien. Le monde d’après commence là, pour moi.

Arrivé à Lausanne, je n’ai pas manqué de porter mon regard sur la rue de l’hôtel dans lequel nous logions pour Intra-Muros. Nous avions fait pas mal de dates de tournée en Suisse. C’est là que j’ai commencé à aimer ce pays que je ne connaissais pas en dehors des clichés liés à l’horlogerie, au chocolat, au fromage et aux milliardaires qui y cachent leur argent. Pour une fois, j’aurais envie de dire que c’est plus compliqué que ça.

Jouer un paysan, en tout cas, ça me convient pas mal.

5 réflexions sur « Ça commence comme ça »

  1. Ta photo est une splendeur !! (la photo, hein, j’ai pas dit toi ! 😀 )

    J’adore prendre des photos dans les rétroviseurs, mais là, j’suis soufflée !

    J’ai d’abord cru que tu étais en avion… puis à y regarder de plus près, ça paraissait tout de même un peu dangereux de voler avec une portière ouverte !

    Profite bien du bel air pur et des paysages et déguste ton rôle !

    J'aime

  2. Magnifique paysage. Ça vaut pas le Haut-Béarn mais c’est joli quand même.
    Bon tournage !

    J'aime

Les commentaires sont fermés.