Contre

Se battre. La vache se montre un peu trop affectueuse – en réalité friande du sel de la transpiration. Mais dans la société des hommes, il faut se battre sans cesse.

Se battre contre la peste brune qui instille jour après jour son venin dans la collectivité. Contre la popularité des Zemmour. Contre le marketing d’un président qui gesticule sans fin pour conserver sa place. Contre des opposants qui n’ont rien d’autre à opposer que leur désir de prendre la place. Contre les rouleaux compresseurs du journal collectif qui aplanit toute pensée qui dépasse. 

Contre cet employé d’administration qui ne fait pas le travail qui satisferait aux droits qui vous sont dus. Contre le monde de la fiction qui vous fait passer des essais pour un rôle d’un jour avec deux répliques, sans vous donner de réponse, alors que vous avez si longtemps tourné et tourné et tourné. Contre ceux qui n’aident que les projets artistiques qui ne sont que la réplication de projets artistiques existants. Contre ceux qui renoncent à comprendre.

Contre la bien-pensance et la non-pensance. Contre l’immobilisme et le consensus. Contre la satisfaction ridicule de ce qui existe et que l’on possède. 

Contre notre propre résignation.

2 réflexions sur « Contre »

  1. Bonjour Béber
    aujourd’hui tu es contre, ça arrive parfois. Demain, ou une prochaine fois, tu postera un article recensant les éléments avec lesquels tu es pour?
    Question d’équilibre … c’est important l’équilibre!
    Belle journée

    J'aime

    1. Nuance : je ne dis pas je suis contre, je dis, il faut se battre contre ceci et cela. En creux, il faut espérer le contraire de ceci ou cela. Mais plutôt que définir le contraire, mieux vaut voir ce qui est 😉

      J'aime

Les commentaires sont fermés.