Bonheur

Je regardais le gens dans la rue et je me disais que nous avons une sacrée chance. Nous habitons un beau pays, extrêmement juste socialement, où les valeurs les plus généreuses et humanistes font l’unanimité au sein de la population. Nous réalisons ensemble le rêve de tant de générations. Nous sommes pleinement satisfaits des élus qui nous représentent si bien, avec désintéressement et ce souci constant de justice et de transparence, en même temps qu’une responsabilisation intelligente de chacun de nous. Sur le visage des passants se lisent l’amour du prochain et la joie de vivre.

Ce matin, j’ai mis une petite gamelle d’eau sur mon merveilleux balcon plein sud afin que oiseaux et insectes viennent se désaltérer à loisir. Petite piscine gratuite, les amis ! Leur chant ressemble à un joyeux merci.

Vêtu d’un voile de patience, avec sérénité, je laisse toutes les bonnes nouvelles prendre le temps de venir à moi, fruits délicieux de messages envoyés ici ou là, en réponse à des castings, des projets passionnants, aux résultats de comités divers.

De temps à autres, je m’essaie à un exercice de pensée positive. J’en arrive à la conclusion qu’en fait, pour être parfaitement heureux, mieux vaut ne pas penser du tout, être sourd, aveugle et trépané. À moins de tout simplement considérer le monde tel qu’il est, avec ses imperfections et de renoncer à vouloir le changer. Je vous aime.

22 réflexions sur « Bonheur »

  1. Depuis Confucius, les trois singes dits de la Sagesse invitent à ne pas voir, ne pas entendre et se taire. L’absence et le silence pour maîtres.
    Ouais… ce n’est pas à un (vieux) singe comme toi qu’on va apprendre à faire l’autruche 😉

    J'aime

    1. « Depuis Confucius, les trois singes dits de la Sagesse invitent à ne pas voir, ne pas entendre et se taire. L’absence et le silence pour maîtres. »
      … si je m’en étais souvenue plus tôt… !!

      J'aime

  2. Les cigales, depuis ce week-end, remplacent en journée le chant des oiseaux. Mais le matin ce sont eux qui règnent en maître. Beau travail d’équipe. J’ai du bol, sur certains côtés, de ne pas être tout à fait sourd. Avec tout cela, je n’ai même pas le temps d’écouter la radio…

    J'aime

  3. C’est drôle Bernard, mais ton « paradis » me rappelle un vieux slogan qui trainait de ci, de là, sur les murs, au moment du plein essort du paradis communiste soviétique :
    « je préfère mourir de faim que mourir d’ennui! »
    et, mais me souviens-je bien, d’une image de la fin de « Le maître et Marguerite » où le maître est enfin au paradis, assis seul sur son trône dans un grand désert…
    Mais je dois délirer, excuse-moi! 🙂

    J'aime

    1. Oui ben, mon « paradis », c’est pas exactement celui-là 😉 Ni de me retrouver seul sur un trône dans le désert, d’ailleurs… j’aime pas les trônes.

      J'aime

  4. C’est à dire, être de droite: le monde est tel qu’il est, ça ne sert à rien de vouloir le changer, il faut juste savoir tirer son épingle du jeu. (définition que Giscard donnait à la question: c’est quoi être de droite?)

    J'aime

    1. Nouveau, nouveau… on agite le Dupont-Moretti pour donner l’illusion de la nouveauté, mais c’est un concentré de Sarko-Macron, cette dernière blague.

      J'aime

  5. « Après le monde »…et juste avant: « Alors que la question du « monde d’après » est sur toutes les lèvres et que la crise du capitalisme s’accentue, il nous a semblé important de nous interroger sur ce que pourrait être une politique éco-fasciste. À quoi pourrait ressembler une alliance entre le « vert » et le « brun »? »
    (…) « Cette alliance criminelle entre le « brun » et le « vert », nous ne sommes pas suffisamment préparés à la combattre, ni conceptuellement ni politiquement. Quels arguments lui opposer ?… » (Pierre Madelin)
    https://www.terrestres.org/2020/06/26/la-tentation-eco-fasciste-migrations-et-ecologie/

    J'aime

  6. « ….Vêtu d’un voile de patience, avec sérénité…. »
    Je peux rire ? Je visualise la sérénité qui t’enveloppe…
    Je préfère le  » saladier » de Delphes que le voile de patience, c’est plus marrant… 😉

    J'aime

Les commentaires sont fermés.